Des articles

Histoire de Pasadena, Californie

Histoire de Pasadena, Californie


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La ville de Pasadena, en Californie, a été créée à l'origine sous le nom de Mission San Gabriel. Les prêtres espagnols qui ont installé la mission San Gabriel en 1771, sont venus dans la région après avoir reçu une concession de terre du gouvernement espagnol. La colonie de l'Indiana a été fondée en 1874 par des agriculteurs de l'Indiana. Elliott, un résident d'Indianapolis désireux de refaire sa vie en repartant le plus à l'ouest possible. Les habitants de la colonie de l'Indiana voulaient donner à la ville un nom plus approprié pour la région dans laquelle elle était installée. Le nom de Pasadena a été choisi et utilisé pour la première fois en 1875 pour sa signification amérindienne de «couronne de la vallée» ou «vallée entre les collines». Pasadena abrite l'un des événements les plus connus des États-Unis. La ville organise le Tournoi des roses chaque année le jour du Nouvel An depuis 1890. Pendant le jour de l'An, de nombreux événements ont lieu, notamment un grand défilé et le célèbre match de football Rose Bowl. L'éducation est importante pour les résidents. Les principales écoles d'enseignement supérieur qui revendiquent Pasadena sont le California Institute of Technology, le Pacific Oaks College et plusieurs autres grands collèges communautaires. Le Norton Simon Museum of Art et le State Theatre of California se trouvent également dans la région de Pasadena. Ceux-ci, ainsi que de nombreux autres sites de loisirs, offrent de grandes attractions pour les visiteurs et les résidents.


Pasadena

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Pasadena, ville, comté de Los Angeles, sud de la Californie, États-Unis. Elle est située dans la vallée de San Gabriel, au pied des montagnes de San Gabriel. La zone faisait partie du Rancho el Rincon de San Pasqual, une section nord-est de la mission San Gabriel (1771). La ville a été fondée en 1874 par Thomas B. Elliott sous le nom de colonie de l'Indiana, le nom Pasadena, un mot chippewa signifiant "couronne de la vallée", a été adopté en 1875. La croissance de la ville en tant que station balnéaire et centre d'agrumes a été stimulée par le Santa Fe Le chemin de fer et la construction ultérieure de l'autoroute l'ont amené à une distance de navettage facile à Los Angeles, qui se trouve à 12 miles (19 km) au sud-ouest.

L'économie de Pasadena repose en partie sur le California Institute of Technology (1891), qui comprend le Jet Propulsion Laboratory exploité en collaboration avec la National Aeronautics and Space Administration. La ville est devenue un centre de recherche scientifique et de fabrication légère, principalement d'instruments de précision et de composants électroniques, aéronautiques et de missiles.

Pasadena City (communauté) College (1924), Pacific Oaks College (1945) et Art Center College of Design (1930) sont situés dans la ville, qui abrite également le Pasadena Playhouse. Le Norton Simon Museum of Art (anciennement Pasadena Art Institute et Pasadena Museum of Modern Art) est réputé pour sa collection, tout comme la bibliothèque Huntington à Saint-Marin, à proximité. Le Pacific Asia Museum contient des expositions sur l'histoire et les arts de l'Asie et du Pacifique. La ville est peut-être plus célèbre pour son Tournoi des roses du Nouvel An, organisé pour la première fois en 1890, qui comprend un défilé télévisé auquel ont assisté plusieurs centaines de milliers de personnes et le classique du Rose Bowl, un concours entre deux grandes équipes de football universitaire. La forêt nationale d'Angeles est au nord de la ville. Inc. 1886. Pop. (2000) 133 936 (2010) 137 122.


Développement précoce

Pasadena fait partie de la concession foncière mexicaine d'origine cédée à l'origine de l'Espagne au Mexique, nommée Rancho del Rincon de San Pascual, [1] ainsi nommée parce qu'elle a été attribuée le dimanche de Pâques à Eulalia Perez de Guillén Mariné of Mission L'Arc de San Gabriel. Le Rancho comprenait les terres des communautés actuelles de Pasadena, Altadena et South Pasadena.

Avant l'annexion de la Californie en 1848, le dernier des propriétaires mexicains était Manuel Garfias [1] qui a conservé le titre de la propriété après son statut d'État en 1850. Garfias a vendu des sections de la propriété aux premiers colons anglo-saxons à venir dans la région : Benjamin Eaton, le père de Fred Eaton et du Dr S. Griffin. Une grande partie de la propriété a été achetée par Benjamin Wilson qui a établi sa propriété Lake Vineyard à proximité. Wilson, connu sous le nom de Don Benito pour les Indiens locaux, [1] était également propriétaire du Rancho Jurupa (Riverside, Californie) et maire de Los Angeles. Il est le grand-père du général de la Seconde Guerre mondiale George S. Patton, Jr. et le mont Wilson a été nommé en son honneur.

Origine du nom

Avant les années 1890, le courrier était livré à la colonie de l'Indiana via Los Angeles. Pour tenter d'obtenir son propre bureau de poste, la colonie a dû changer son nom en quelque chose que le ministre des Postes considérait approprié. À cette fin, les pères de la ville ont soumis trois noms au vote. Le premier était "Indianola", le second était "Grenade", en accord avec l'héritage espagnol de la région. Le troisième nom a été proposé par le Dr Thomas Elliott, qui avait contacté un ami missionnaire du Michigan qui avait travaillé avec les Amérindiens Chippewa du Minnesota, bien que la langue chippewa n'ait aucun lien avec la Californie du Sud. Il a soumis quatre noms à traduire : « Couronne de la vallée », « Clé de la vallée », « Vallée de la vallée » et « Colline de la vallée ». Toutes les traductions se terminaient par "pa-sa-de-na", signifiant "de la vallée". [3] En raison de sa nature euphonique, Pasadena a été choisie, soumise à un vote et acceptée, bien que les cartes de l'Enquête Wheeler de 1878 montrent les noms "Indiana Colony" et "Pasadena" au même endroit. En mars 1886, Pasadena est devenue la deuxième municipalité constituée, après la ville de Los Angeles, dans le comté de Los Angeles.

En 1892, John H. Burnett de Galveston, Texas, visita Pasadena. Après son retour chez lui, Burnett a tracé une ville le long de deux bayous, avec sa végétation luxuriante similaire, la nommant Pasadena, d'après la ville californienne. [4] Pasadena est l'une des deux grandes villes de la région qui partage son nom avec une autre grande ville américaine. (Voir Glendale, Californie et Glendale, Arizona)


Histoire et architecture de l'hôtel de ville

L'hôtel de ville de Pasadena est l'un des plus beaux exemples du style méditerranéen californien. C'est le bâtiment dominant du Pasadena Civic Center, un complexe de bâtiments gouvernementaux, institutionnels et culturels qui incarne le mouvement City Beautiful.

Depuis son ouverture le 27 décembre 1927, l'hôtel de ville de Pasadena, vieux de 80 ans, est resté l'un des bâtiments publics les plus distinctifs des États-Unis et est inscrit au registre national des lieux historiques.
" Un bâtiment officiel d'une beauté imposante, massif mais gracieux, et adapté à une terre de fleurs et de soleil ", c'est ce que le conseil d'administration de Pasadena (appelé le conseil municipal à l'époque moderne) avait en tête lorsqu'il a entrepris de construire l'hôtel de ville actuel.

La voie avait été préparée en 1923, lorsque les habitants de Pasadena ont émis une émission d'obligations de 3,5 millions de dollars pour établir un centre civique. La firme de Chicago Bennett, Parsons and Frost a été chargée d'élaborer un plan de centre civique. Les planificateurs ont établi l'avenue Garfield comme un axe, sur lequel l'hôtel de ville devait être l'élément central, avec la bibliothèque publique de Pasadena au nord et l'auditorium civique de Pasadena au sud. Le service de police de Pasadena, le tribunal municipal de Pasadena, le YMCA, le YWCA, la Southern California Gas Company et le bureau de poste des États-Unis étaient également inclus dans la conception originale. Au fil des ans, le nouveau bâtiment de la police et le palais de justice du comté ont été ajoutés. Le bâtiment du YMCA est maintenant Centennial Place, un complexe résidentiel d'une seule pièce, et le bâtiment de la Southern California Gas Company sert désormais de centre de permis de la ville. Le bâtiment du YWCA est inoccupé en raison de problèmes sismiques et autres.

L'hôtel de ville de Pasadena a été inscrit au registre national des lieux historiques le 28 juillet 1980 (le numéro d'inscription est le 80-000813) en tant que contributeur au district du centre civique de Pasadena, l'importance répertoriée est au niveau national. Cité du Registre national des lieux historiques d'inventaire Formulaire de candidature : « Le district, un centre civique conçu par Bennett, Parsons et Frost, est un exemple d'art civique d'importance nationale dans le style « City Beautiful » des années 1920. . Les principales caractéristiques du plan ont été effectivement exécutées et les bâtiments clés (y compris l'hôtel de ville) ont été construits par des architectes de renommée nationale dans un style homogène.

Le coût initial de la construction de l'hôtel de ville de Pasadena était de 1,3 million de dollars. Pour la conception finale, le cabinet d'architectes de San Francisco Bakewell and Brown s'est tourné vers le style de l'architecte italien du XVIe siècle Andrea Palladio, qui avait étudié et admiré l'architecte romain Vitruve, tout comme les padres de la mission californienne. Palladio représentait le style classique simple, serein du début de la Renaissance, contrairement au style gothique de l'époque médiévale et au style rococo de la Renaissance ultérieure.

Trois célèbres structures européennes en forme de dôme témoignent de l'influence de Palladio : l'église Santa Maria della Salute à Venise, l'hôtel des Invalides à Paris et la cathédrale Saint-Paul à Londres. Sans être une imitation directe, l'hôtel de ville de Pasadena est lié à tous.

Bakewell et Brown avaient une pureté de goût palladienne, mais ont approché le style librement lors de la conception de l'hôtel de ville de Pasadena, ornant les murs d'une quantité modérée d'ornementations sous la forme de têtes de lion et de guirlandes - symbolisant la force et l'abondance - ainsi que des rouleaux portant le nom officiel. couronne et clé. Le dôme est solidement basé et imposant, mais d'apparence gracieuse et aérée. Bakewell et Brown ont pensé en termes de chamois réchauffé par le soleil contre un ciel bleu et une verdure avec un accent de tuiles rouges et de promenades ombragées et cloîtrées, un jardin et une fontaine éclaboussante. Ils ont également prévu toutes les pièces qui seraient nécessaires à une administration municipale occupée de nombreuses années à venir. L'hôtel de ville de Pasadena est un édifice rectangulaire décrivant une cour spacieuse. À l'extérieur, il mesure 351 pieds au nord et au sud et 242 pieds à l'est et à l'ouest. Le côté est est une arcade d'un étage. Les trois autres côtés ont trois étages avec de petites tours à chaque coin et le dôme principal au-dessus de l'entrée ouest. Les 235 chambres et coursives couvrent 170 000 pieds carrés.

La structure massive de la tour circulaire s'élève perpendiculairement sur six étages. Le cinquième étage mesure 41 pieds de haut et est percé de quatre immenses arcs en plein cintre et de quatre plus petits. L'étage suivant, un peu en retrait, mesure 30 pieds de haut et est également percé d'arcades. Au-dessus s'élève le dôme, haut de 26 pieds et large de 54 pieds. Au sommet du dôme se trouve la lanterne, une coupole soutenue par une colonne de 41 pieds de haut, surmontée d'une urne et d'une boule. Le point culminant est à 206 pieds au-dessus du sol.

Les escaliers ont des marches en marbre d'Alaska, avec des balustrades en fer forgé. La pierre de fonte est utilisée pour la fontaine et les ornements muraux. Le toit est en tuile d'argile rouge de Cordoue et le dôme est recouvert de tuiles en écailles de poisson, à l'origine multicolores mais maintenant rouges. Les lanternes des tours d'escalier et du grand dôme sont gainées de cuivre. Le sol du hall principal et des couloirs est en carrelage Padre et les boiseries intérieures sont en chêne blanc à grain vertical.

La cour a une forte atmosphère coloniale espagnole. Le point central est la fontaine baroque en pierre de fonte. 22,5 pieds de haut avec un bassin de 25 pieds de diamètre. Des chemins de granit concassé définissent les parterres de fleurs et des arcs de cloître pavés de tuiles rouges Padre entourent la cour. Les chênes vivants de Californie fournissent de l'ombre aux azalées, aux hortensias, aux rhododendrons et aux parterres d'annuelles plantés en rotation. Pour voir les photos originales de la construction de l'hôtel de ville, veuillez cliquer sur le lien Photographies ci-dessous.

ÉTAT DU BÂTIMENT AVANT LA CONSTRUCTION

L'une des principales raisons de la modernisation sismique de l'hôtel de ville de Pasadena était que des études menées dans les années 1990 indiquaient que des tremblements de terre majeurs à l'avenir pourraient détruire complètement plusieurs parties du bâtiment et entraîner des pertes de vie.

L'extérieur du bâtiment était pratiquement le même qu'il avait été construit en 1927. Bien que certaines parties de l'intérieur aient été modifiées au fil des ans, les principaux espaces publics et certains des bureaux ont conservé leur caractère historique. Malgré des tremblements de terre majeurs depuis 1927, très peu de réhabilitation de la façade extérieure et des détails architecturaux a été entreprise, à l'exception de la restauration de deux tours d'escalier et d'une coupole dans les années 1980 et la réparation du fleuron au-dessus du grand dôme en 1991 suite au tremblement de terre de la Sierra Madre la même année.

Alors que le bâtiment semblait vieillir gracieusement pour l'observateur profane, il souffrait notamment d'un grand nombre de fissures profondes et de dommages considérables à deux des tours d'escalier et à la lanterne du grand dôme. Le bâtiment a subi d'importants dégâts des eaux en raison des intempéries et de réparations temporaires qui n'ont jamais été achevées. Les éléments extérieurs en pierre d'art vieillissants auraient été perdus sans une restauration rapide. Des réparations à de nombreux éléments architecturaux ainsi qu'au trottoir en briques d'origine ont été nécessaires pour se conformer à l'Americans with Disabilities Act (ADA). De plus, les systèmes mécaniques, électriques et de sécurité des personnes obsolètes avaient cruellement besoin d'être remplacés.

L'hôtel de ville de Pasadena est reconnu aux niveaux régional, national et international et est une source de fierté pour ses résidents. Pasadena regorge de structures historiques, mais l'hôtel de ville revêt une importance plus grande que la plupart car, et jusqu'à sa fermeture pour restauration en 2004, il a servi pendant 77 ans comme siège du gouvernement de Pasadena. Il offre un lien tangible avec le passé tout en ayant fonctionné admirablement pour la plupart des besoins municipaux d'aujourd'hui. Et c'est, littéralement, un symbole de la ville dont les citoyens de Pasadena parlent universellement avec un intérêt et une fierté chaleureux. Dans un sondage mené en 2004 par Pasadena Heritage, une organisation locale de préservation à but non lucratif, l'hôtel de ville de Pasadena a été identifié à la fois par les visiteurs et les résidents dans leur « bâtiment historique préféré à Pasadena ».

Pour des photographies montrant la construction originale de l'hôtel de ville de Pasadena, les conditions de construction avant 2004 et des photos mensuelles montrant l'activité de construction de 2007-2007, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous.


Pasadena à 125 ans : les débuts de l'histoire de la ville de la Couronne

Ce mois-ci, la ville de Pasadena fête ses 125 ans. Située à dix miles au nord-est du centre de Los Angeles, au pied des montagnes San Gabriel, la Crown City est un important centre culturel du sud de la Californie depuis son incorporation le 19 juin 1886. L'époque des orangeraies parfumées et des chasses au renard organisées ont passé depuis longtemps, mais l'histoire ancienne de Pasadena survit dans les archives de LA en tant qu'institutions membres du Sujet.

Bien que la ville soit née en 1886, Pasadena en tant que communauté tire ses origines de la fondation en 1875 de la San Gabriel Orange Grove Association, une coopérative agricole taillée dans le Rancho San Pasqual. La colonie de producteurs d'oranges de l'Indiana a prospéré et son succès a favorisé la croissance d'une colonie sur son flanc est, centrée autour de l'intersection des boulevards Colorado et Fair Oaks. La communauté a rapidement adopté le nom Pasadena, dérivé du mot Ojibwa (Chippewa) pour "de la vallée". (Le surnom de la ville était Crown of the Valley.)

Avec son cadre semblable à un jardin et son climat méditerranéen chaud, Pasadena a attiré à ses débuts des touristes aisés et des personnes en quête de santé de la côte est, en particulier pendant les mois d'hiver. Beaucoup de touristes sont revenus plus tard en tant que résidents. Parmi les greffés de l'Est qui se sont installés à Pasadena et ses environs se trouvaient Lucretia Garfield, veuve du 20e président des États-Unis assassiné, et Owen et Jason Brown, fils de l'abolitionniste John Brown.

Un autre, Thaddeus Lowe, se retira à Pasadena en 1890 après une brillante carrière en tant que scientifique et aéronaute en chef du Balloon Corps de l'armée de l'Union pendant la guerre civile. Au cours des prochaines années, Lowe renforcerait le rôle de Pasadena en tant que destination de villégiature avec son chemin de fer du mont Lowe, une merveille d'ingénierie qui transportait les visiteurs au-dessus des plaines de Pasadena jusqu'à la crête des montagnes de San Gabriel.

Beaucoup de Pasadenans nouvellement arrivés ont apporté avec eux les attitudes et les conventions de la classe moyenne supérieure de la côte Est, conférant à la jeune ville une patine cultivée, presque patricienne. L'exclusif Valley Hunt Club, par exemple, organisait des excursions de chasse au lapin dans l'Arroyo Seco, des chasses au renard dans la tradition anglaise et des événements mondains grandioses. L'un de ses événements annuels, le Tournoi des roses, a donné naissance à la célèbre parade des roses du Nouvel An, qui, à ses débuts, reflétait l'abondance de fleurs et d'autres plantes ornementales entourant la ville.

Une communauté artistique s'est également développée dans la ville. Pasadena est devenue un lieu de la culture Arroyo, une variation du mouvement Arts and Crafts influencée par l'héritage mexicain et amérindien du sud de la Californie. En 1893, les frères Charles Sumner et Henry Mather Greene arrivèrent à Pasadena et fondèrent le cabinet d'architectes Greene and Greene, célèbre pour sa Gamble House. Aujourd'hui, l'USC School of Architecture conserve les dossiers du bureau des frères, leurs papiers personnels, leurs photographies et d'autres documents dans les archives Greene et Greene, hébergées à la bibliothèque Huntington et accessibles en ligne via les archives virtuelles Greene & Greene.

Un autre produit de la culture Arroyo était l'Université Throop, un collège privé fondé en 1891 pour enseigner les arts et l'artisanat à la communauté locale. Au fil des ans, la mission de l'école a évolué, son orientation s'est déplacée vers la technologie et, en 1920, elle a été rebaptisée California Institute of Technology (Caltech). L'université de Pasadena a depuis servi de résidence universitaire aux physiciens lauréats du prix Nobel Robert Millikan et Richard Feynman et compte le mathématicien Benoit Mandelbrot et le co-fondateur d'Intel Gordon Moore parmi ses anciens élèves.

Les histoires qui composent les 125 ans d'histoire de Pasadena portent des contradictions qui révèlent vraiment la complexité du lieu d'un point de vue que la plupart des téléspectateurs de Rose Parade ne voient jamais. La ville qui abritait la légende du baseball Jackie Robinson a également été, en 1970, ordonnée par un juge fédéral de déségréger son système scolaire. Des chars incrustés de fleurs descendent le Colorado Boulevard tous les 1er janvier, mais la ville célèbre également l'excentricité chaque année depuis 1978 avec son défilé Doo Dah. Si vous souhaitez explorer davantage l'histoire de la ville, visitez le musée d'histoire de Pasadena, qui propose des expositions d'histoire au public et une bibliothèque de recherche pour les universitaires. Jusqu'au 30 juin, une exposition spéciale anniversaire dans la bibliothèque centrale de Pasadena présente des images et des artefacts des collections du musée ainsi que du JPL, du Pasadena Star-News, de l'église St. Andrew et d'autres institutions de Pasadena.


Qui nous sommes

Pasadena Water and Power est une entreprise communautaire qui a toujours été essentielle à la santé, à l'économie et à la qualité de vie de notre ville. Aujourd'hui, PWP fournit de l'électricité à plus de 65 000 clients à Pasadena. Nous livrons également de l'eau à près de 38 000 ménages et entreprises à Pasadena et aux communautés voisines de la vallée de San Gabriel.

Organisation et Gouvernance

Le directeur général de Pasadena Water and Power relève du directeur municipal et est dirigé par le conseil municipal sous la supervision du comité des services municipaux du conseil municipal. Le conseil municipal de Pasadena détermine comment les services de PWP sont fournis au sein de la communauté, y compris la fixation des tarifs et l'approbation des services. Les membres du conseil sont des résidents de Pasadena qui sont des clients du service public.

En plus de la responsabilité locale, PWP est soumis à des exigences établies par de nombreux organismes de réglementation étatiques et fédéraux

PWP est sous la direction du directeur général et est organisé en cinq unités commerciales distinctes : fourniture d'eau, alimentation électrique, fourniture d'électricité, finances, administration et service à la clientèle, et relations avec la clientèle et législation.
Le comité des services municipaux, composé d'un maximum de quatre membres du conseil municipal, supervise les services d'électricité et d'eau offerts par Pasadena Water and Power. Pour plus d'informations sur l'ordre du jour des réunions, le calendrier des réunions et les coordonnées, veuillez visiter le Site Web du Comité des services municipaux .

L'histoire de PWP commence lorsque le service municipal d'éclairage et d'électricité a été créé en 1906. Les citoyens de Pasadena ont émis une caution de 125 000 $ pour construire une centrale électrique qui électrifierait les lampadaires pour moins que ce qu'Edison facturait à l'époque. Peu de temps après, une autre mesure obligataire a financé plus de capacité à la centrale électrique, et le département a lancé son premier service électrique commercial en 1908.

En 1912, des cycles de sécheresse et un boom démographique ont incité la ville à établir un système d'approvisionnement en eau unifié et fiable. Après des années de lutte politique, les citoyens ont émis une caution de 1,2 million de dollars pour acheter trois compagnies privées des eaux, et le Pasadena Water Department a été fondé.

Au cours des deux décennies suivantes, le ministère a remanié les infrastructures, modernisé les installations de traitement de l'eau et assuré de nouveaux approvisionnements en eau à long terme. Pasadena a également assumé un rôle de leader dans les questions régionales relatives à l'eau, à la fois dans la formation du Metropolitan Water District de Californie du Sud en 1929 et dans l'adjudication en 1944 des droits de pompage pour le bassin Raymond.

Pendant la Grande Dépression, nous avons fourni des emplois indispensables, et pendant la Seconde Guerre mondiale, nous avons participé à l'effort de guerre. Au vingtième siècle, PWP se concentrait largement sur l'expansion de l'infrastructure de service et l'acquisition de plus de ressources pour répondre à la demande croissante. Plus récemment, PWP a contribué à la qualité de vie de Pasadena grâce à des transferts de plusieurs millions de dollars au Fonds général de la ville, qui soutient la protection contre les incendies et la police, l'éclairage et l'entretien des rues, les centres communautaires et l'aide aux résidents à faible revenu, entre autres services.

Actuellement, nous nous concentrons sur la gestion des ressources à long terme et la protection de l'environnement, en adoptant des objectifs environnementaux agressifs qui reflètent les valeurs de notre communauté, notamment l'approvisionnement en énergie renouvelable et en ressources en eau locales, tout en poursuivant notre longue histoire de service fiable à des tarifs raisonnables.

Énoncé de vision:

Pasadena Water and Power sera un atout communautaire précieux, un employeur exceptionnel, un partenaire pour l'avenir prospère de Pasadena et contribuera à la qualité de vie à Pasadena.

Notre mission:

Pasadena Water and Power s'engage à fournir de l'eau et de l'électricité sûres et fiables avec un service client de qualité supérieure à des tarifs raisonnables.


Les premiers « premiers intervenants » de Pasadena

Ils ne se sont peut-être pas appelés Pasadena’s Bucket Brigade, mais nous devrions considérer les citoyens de Pasadena comme les premiers « premiers intervenants » de cette jeune ville. Il n'y avait pas de camions de pompiers, de casernes de pompiers ou de bouches d'incendie. Les voisins se sont précipités pour sauver les maisons et les entreprises des voisins - armés de seaux d'eau - le original pièce d'équipement de lutte contre l'incendie. Comme les pompiers de l'empereur César Auguste, ils apportaient leur propre eau aux feux à l'aide de seaux. Certaines villes américaines exigeaient que les résidents gardent des seaux à l'entrée de leurs maisons. S'ils ne combattaient pas le feu eux-mêmes, ils prêtaient leurs seaux à ceux qui combattaient le feu. Les seaux étaient ornés de motifs et des adresses étaient peintes sur les seaux pour faciliter leur retour aux propriétaires.

Comment allumer un incendie - Service

Caserne de pompiers de Dayton Street, années 1890 (collection de photos principale, D5-F1-12)

Au fur et à mesure que la population et les entreprises de Pasadena augmentaient, le risque d'incendie augmentait ainsi que les taux d'assurance. Les propriétaires d'entreprise, stimulés par les taux d'assurance élevés, se sont davantage intéressés à l'établissement d'un service d'incendie municipal. « Le premier effort jamais fait pour organiser une compagnie de pompiers à Pasadena a eu lieu en janvier 1885. »[i] Une réunion a eu lieu à l'hôtel Webster, une liste de vingt pompiers volontaires a été lue, et le Pompiers de Pasadena est devenu une réalité sur le papier. Le 13 février 1885, une autre réunion a eu lieu avec des discussions sur l'acquisition de matériel de lutte contre les incendies. Des abonnements ont été sollicités auprès des entreprises pour couvrir les coûts, mais les paiements d'abonnement n'ont pas été versés et les efforts pour aller de l'avant ont été bloqués. Le Dr HA Reid, président du premier comité chargé d'établir un service d'incendie, a cité un journal local : « … notre feu tardif a montré assez clairement à quel point ils [échelles et crochets] auraient été utiles. »[ii] Ce « feu tardif » a entraîné la destruction d'une blanchisserie chinoise et des propriétés adjacentes le 5 novembre 1885.

[i] Hiram A. Reid, Histoire de Pasadena (Pasadena : Compagnie d'histoire de Pasadena, 1895). 290.

Crochet, échelle et tuyau Pasadena

Ce n'est que le 25 août 1887 que des obligations ont été émises pour la protection contre les incendies. Le 8 octobre 1887, la résolution n° 52 a été adoptée, établissant le service d'incendie de la ville, composé d'entreprises de crochets, d'échelles et de tuyaux. Les forgerons de la ville fabriquaient des crochets et des échelles. Bientôt, des crochets, des grappins, des échelles d'escalade, des cordes et des seaux en cuir ont pu être vus sur les wagons fabriqués par le magasin de wagons de la ville. Nous ne pouvons pas oublier cette courte liste d'équipements de lutte contre les incendies comprenant des chevaux forts et agiles pour tirer les chariots. A cette époque, il n'y avait pas de pompiers en uniforme. Les chapeaux (pour la protection de la tête) et les ceintures (pour tenir les haches) pour les pompiers n'ont été fournis que plus tard, lorsque les volontaires n'ont pas voulu travailler sans eux.

Le M.M. Camion de pompiers à vapeur Parker Silsby

Portrait de Millard M. Parker, s.d. (Collection Charles et Millard Parker, CMP 1.24)

Obligations d'amélioration municipales payées pour la première machine à incendie à vapeur achetée par Pasadena. Ce fut une journée passionnante lorsqu'un camion de pompiers à vapeur n° 2 Silsby a été déchargé à la gare de Santa Fe Railroad en 1889. « Le moteur est le meilleur qui puisse être fourni et coûte environ 4 600 $. C'est une beauté et son apparence et son action sont bien calculées pour inspirer à nos pompiers ce patriotisme ou cet héroïsme que tout vieux pompier connaît et ressent. Surnommé le "M. M. Parker » en l'honneur du président du conseil municipal de l'époque, Millard M. Parker, le moteur était « un compliment approprié à un officier public travailleur et consciencieux ». [je]

Les Los Angeles Times du 10 juillet 1889 a rapporté « Le nouveau camion de pompiers, le « M. M. Parker" a été testé cet après-midi et trouvé parfait à tous égards. " Une longue liste d'ingénieurs ont assisté aux tests, dont P.H. Judge, ingénieur du chemin de fer de Santa Fe et Thomas Strohm, chef des pompiers de Los Angeles. «Le premier test a eu lieu au coin de Colorado Street et de Marengo Avenue, et avec 40 livres de vapeur, un jet d'eau provenant d'une buse de 1 ½ pouce a été projeté à 140 pieds de haut. Le test suivant a été effectué près du Raymond [Raymond Hotel], et le moteur a répondu de manière satisfaisante à toutes les exigences.

Un écrivain pour le journal Pasadena Star-News indépendante du 14 mai 1961, a commenté les chevaux tirant le moteur : « Cela a dû être un spectacle grandiose de les voir galoper le long de Green Street avec 7 725 livres « M. M. " en remorque, émettant un long jet de fumée. Ancien "M. M. " pourrait jeter un jet d'eau au sommet du Green Hotel, indique le dossier. Remarque : le colonel George G. Green, propriétaire du Green Hotel, a construit l'hôtel pour qu'il soit à l'épreuve du feu et l'a annoncé comme tel.

Le premier camion de pompiers de Pasadena, années 1890 (Avec l'aimable autorisation de la bibliothèque publique de Pasadena, ppl_14550)

Un incendie qui aurait pu détruire le nouveau moteur s'est produit lors des essais ce jour-là. « Lors du procès près du Raymond, le moteur, qui était placé sur un terrain vague couvert de mauvaises herbes sèches, a mis le feu aux mauvaises herbes et la peinture du moteur a été gravement brûlée avant que le feu ne puisse être éteint. » Le fait que le moteur ait été utilisé pour éteindre l'incendie n'a pas été mentionné.

Cette « inauguration » imprévue n'était certainement pas intentionnelle mais rappelle la cérémonie traditionnelle pour préparer un nouveau camion de pompiers pour le service. Cette cérémonie connue sous le nom de « mouillage » et « poussée » a évolué à partir de la routine consistant à séparer les chevaux du chariot de l'autopompe, les chevaux et l'autopompe étant lavés par les pompiers. Le moteur serait ensuite poussé à sa place dans la grange ou la caserne de pompiers. Transférer l'eau d'un ancien camion de pompiers vers un nouveau fait partie de la tradition d'aujourd'hui. Le 18 octobre 2018, Saint Marin Tribune ont rapporté sur l'événement « poussée » de leur service d'incendie que « l'acte de transférer de l'eau dans le nouveau camion de pompiers représente la vie, tout en étant toujours prêt à protéger ». Les pompiers et les citoyens locaux ont aidé à pousser le moteur vers l'arrière dans la station - une tradition de l'époque où les hommes faisaient cela parce que les chevaux étaient incapables de faire reculer le chariot.

[je] Los Angeles Times, 27 octobre 1889, p. 7 images numériques, journaux.com.

La nouvelle sonnerie d'alarme incendie améliore le temps de réponse

Une enquête de la ville sur l'incendie de la maison familiale Beaton qui a coûté la vie à trois enfants le 18 septembre 1889, « a conduit à des mesures vigoureuses pour améliorer et perfectionner le service d'incendie. » [i] Le conseil municipal a publié de nouvelles instructions procédurales et un nouvel incendie la sonnette d'alarme a été commandée. Jusqu'à ce qu'un système d'alarme incendie électrique soit installé dans toute la ville en 1891, les cloches dans les écoles et les églises et un coup de feu occasionnel tiré en l'air alertaient les hommes de leurs tâches de lutte contre les incendies.

Aller de l'avant

Carte d'assurance incendie Sanborn de Pasadena, comté de Los Angeles, Californie. Sanborn Map Company, juin 1890. Carte. https://www.loc.gov/item/sanborn00749_004/

Les cartes de l'assurance incendie Sanborn de 1889, 1890 et 1894 offrent une comparaison du personnel et de l'équipement du service d'incendie de Pasadena. Il est évident que la ville de Pasadena allait de l'avant pour construire un service d'incendie qui répondrait aux besoins de la ville en pleine croissance qu'elle desservait.

Le chien de la caserne de pompiers de Pasadena, Buster, 1909-1910 (Avec l'aimable autorisation de la bibliothèque publique de Pasadena, ppl_14464)


Seconde Guerre mondiale et après (1941-1969)

The Second World War proved to be a boom to Pasadena as Southern California became a major staging area for the Pacific War. High tech manufacturing and scientific companies made the city their home, a trend which continued in the decades following the war, notably with NASA's Jet Propulsion Laboratory, Tetra Tech and Ameron International.

In the 1950s, Pasadena saw a steady influx of people from the Southern United States, especially African-Americans from Texas and Louisiana. Pasadena also began hosting a large immigrant community, particularly from Guatemala, El Salvador, and Armenia.


Pasadena, The Early Years

Book Topics: Early cattle industry, Samuel Allen Ranch, railroad development, new towns (Pasadena, Deepwater, Deer Park, Lomax, La Porte, Seabrook, Genoa and South Houston), local history, genealogy, Galveston Hurricane of 1900, strawberry farming, oil & gas industry, J. S. Cullinan, Houston Ship Channel, first airplane flight in Texas, World War I, school development, church development, Hoof & Mouth Disease, Hurricane of 1915, Sylvan Beach, refineries, Great Depression and medical practices.

Research Materials: All of the research material for the book were donated to the San Jacinto College Central Library so that it would be publically available for anyone interested in the Pasadena area history. Unfortunately several years later San Jacinto College "repurposed" their holdings and their collections. The Texana Collection will be moved to the North and South Campuses and the Pomeroy Collection was moved to the Pasadena Main Library in 2011. In order to facilitate local history research the collection, plus the additional material from David's second book, Historic Pasadena, Texas, have been moved to the Pasadena Heritage Park in 2015. Additional contributions are encouraged as is research in the wealth of information that has already been collected.

Pasadena, The Early Years is the book that chronicles the founding of the community of Pasadena, Texas in the early 1890s and its subsequent agricultural History. The story ends on the eve of World War II and the opening of Champion's (now Simpson) paper mill in 1937. With the neighboring petrochemical industries developing along the Houston Ship Channel and the subsequent demands unleashed by the war effort, Pasadena was transformed into an industrial community that has since grown to be the second largest city in Harris County and the fifteenth largest in the state.

The history of Pasadena is the summation of the histories of those men and women who settled the area. They came to start over or to find new opportunities. The concept of a community, and the creation of Pasadena was the work of many individuals. They each helped lay the foundations: school, church, commerce, and government. In the end their labor bore fruit as their community blossomed into the city of "Pasadena."

Pasadena, The Early Years records hundreds of individual memories and stories, weaving them into a saga of how people responded to adversity and opportunity. Over 200 photographs illustrate the people and the times of early Pasadena. The forces that shaped the community, both from within and from without, are explored. Each adversity, each opportunity, and each response built a strong foundation that enabled the community to easily and successfully shift from a small farming village to the booming industrial city of Pasadena, Texas.

Pasadena, The Early Years : Hardback, 500 pages, 200+ photographs, Indexed, Bibliography, ISBN: 0-945010-00-1, $22.95 Out of Print. Check e-Bay for a used copy. A revised paperback edition bhas been in the works but now will be published as an eBook. I am embarrassingly behind on my work so please accept my apologies.

For More Information about Pasadena and its Local History:

  • Pasadena's Historical Timeline
  • Frequently Asked Questions about Pasadena History,
  • The Indians of Pasadena's pre-history
  • The Cowboys of the Allen Ranch
  • The Great Galveston Hurricane of 1900
  • Historical web site on Houston
  • New Handbook of Texas articles on Pasadena and on the Allen Ranch

Educational Resources ( Museums, Libraries, Historical Markers, Tours) :

  • Pasadena Heritage Park
  • Local History Museums
  • Libraries for additional research on local history
  • Bibliographie sélective
  • Interesting local Historical Places
  • Historical Markers in Pasadena and Southeast Harris County
  • School Tours and Living History events enhance history
  • San Jacinto Area Tourism Council invites you to visit other sites & events in the area.
  • Come visit the Pasadena Strawberry Festival each May at the Pasadena Convention Center & Fairgrounds.
  • The most unique historically themed restaurant in Texas was the Cowboy Ranch in Pasadena. It celebrated Pasadena's history.
  • About the Author, C. David Pomeroy, Jr.
  • What else is David working on?
  • e-mail for questions or to share information.

This Web site created and maintained by C. David Pomeroy, Jr. with invaluable assistance from Dennis Webb


Flowers of Marengo

Pasadena was founded on January 24, 1874 by a group of Indianans and Los Angeles investors under the name "The San Gabriel Orange Grove Association." Members of the colony intended to support themselves through farming and fruit growing. A real estate boom between 1886 and 1888 increased speculation and settlement. Schools, shops, businesses, a post office, a newspaper, and a bank were established, and Pasadena was officially chartered on June 19, 1886. Because of the pleasant climate, the city was advertised as a health resort and winter retreat. The Los Angeles and San Gabriel Valley Railroad brought visitors to Pasadena from Los Angeles. Resort hotels and winter homes began to appear to serve wealthy Easterners, and houses and businesses were built for the expanding permanent population. The city prospered and grew as a haven for artists, scientists, and intellectuals who enjoyed its small town atmosphere and proximity to Los Angeles.

The area know as Monk Hill commands a view of the city in all directions from atop a steeply sloping hill. Originally part of the Wilson Ranch, the area came to be called Monk Hill following its purchase in 1986 by Henry G. Monk of Boston. Monk bought about 2,000 aches, including the "red hill," named for the color of the soil. With the land came rights to all the waters flowing into Millard's Canyon above its mouth.

In the early 1880', John H. Painter and Benjamin Franklin Ball acquired the land, bounded by Altadena on the north, Villa Street on the south, Lake Avenue on the east, and the Arroyo on the west, for $25 an acre. Painter and Ball founded the North Pasadena Land and Water Company. They later divided the land into approximately fifty to sixty tracts, and sold it at a sizable profit. Known as North Pasadena, most of this area was annexed to the City in 1904.

A friend of abolitionist John Brown who led an attack on Harper's Ferry in 1859, John H. Painter was a fellow abolitionist and Quaker, and opened his home for Quaker meetings. He donated lumber, land, and money to both causes, including aiding the construction of a Meeting House on Marengo Avenue near Orange Grove Boulevard. Painter Street was later named for him. His sons, Alonzo and Milton, built a horse-car line up Fair Oaks Avenue from Colorado Boulevard to Mountain View Cemetery in altadena. It ran past their three-story hotel on Washington Boulevard, built in 1887-1888, which extended from Fair Oaks to Raymond Avenue. Originally called the Painter Hotel, it was renamed "La Pintoresca.". "Pintor" means painter in Spanish, and the name referred both to the owners and the picturesque setting and beautiful architecture. The hotel was the northernmost of the tree resort hotels along Raymond the souther two were the Raymond and the Green. In 1912 the hotel burned down, and the land was purchased soon afterward by the City of Pasadena for a park and branch library. (See #1 on the map and in the text).

Although the present library was not built until 1930, the neighborhood already had a small library started by the Women's Christian Temperance Union in 1905. It was the first branch library in Pasadena, and was housed in the basement of the Washington Street Methodist church.

The Methodist church is closely linked with the history of this area. The current church building at Washington Boulevard and Iowa Avenue was built in 1905 after the previous building was struck by lightning and burned down. The small hill to the southeast of Monk Hill, known as Crown Hill, was acquired in the 1880's by Colonel W.H. Harrison who built "the Castle." (#28) After passing through several hands, the property was purchased in 1922 by Mrs. George Robinson. A former university professor active in the Methodist Church, she gave the house and grounds to the church to serve as a home for retired deaconesses, naming it "Robincroft," a combination of her names (Boncroft and Robinson). Small bungalows built around the castle in the 1920's served as retirement homes for Methodist ministers and missionaries from around the world.

The highest rise, know as Monk Hill, was for years the site of the annual Independence Day fireworks celebration. Because of its ideal location and magnificent view of the city, the city considered making the site a permanent park. Architects Greene and Greene designed a large pergola crowning the hill and known as the "Shelter for View lovers." It was replaced by Washington School in 1924.

Washington School, the first school in the area, was called the "Monk Hill" School. Seen in the photograph below, it was located on Washington near Raymond. In 1888 a red brick school house was built at Summit Avenue and Howard (then known as Dakota) Street. This was replaced by Washington Elementary and Junior High Schools in the 1920's. Designed by Allison and Allison, the familiar tower atop the hill dominated the city skyline and is still a landmark. (#22) Generations of Pasadena residents graduated from Washington, including Jackie Robinson, the first black player in major league baseball.

Many people prominent in the history of Pasadena lived in the neighborhood of Monk Hill during its early years. Pasadena pioneer James Forbes built the house at 1393 North Marengo built their home at Marengo and Grand View Street. (#20) Judson F. Jones, secretary of the Pasadena Orange Grower Association at the turn of the century, built the house at 1443 North Raymond about 1=895. Alfred C. Howland, a nationally renowned 19th-century artist, retired to Pasadena and lived at 333 Howard Street (#19) The house later became the home of another well-known artist, Geraldine Birch Duncan, who lived there for about fifty years. Elizabeth Morrison Boynton Harbert was a nationally prominent feminist, suffragette, and friend of Susan B. Anthony. She and her husband, a prominent Chicago attorney, lived at 1671 North Raymond from about 1903 until the 1920's. (#6)

While Raymond Avenue still reflects its grand past with large Victorian and Craftsman houses built between the 1890's and 1920 and set back from the street, most of the houses in the neighborhood were built or purchased by working class families in the 1920's and 1930's. Howard Street, for example, is lined with small bungalows in a variety of twentieth century styles reflecting this history. Many early residents on the streets were firemen, as the fire station, seen in the photograph below was located at Marengo and Howard. The new fire station at 1435 Raymond was built in 1938, as a WPA project of the New Deal. (#2) With its new fire station, school, library, and dozens of modest homes, the neighborhood blossomed during these two decades.

The origin of the street names also reflects the neighborhood's history and development. Penn Street was probably named for Quaker William Penn by John H. Painter, and Iowa Street may have been named by Henry Rank, one of Pasadena's earliest pioneers who came from Iowa and lived in the neighborhood as early as the 1880's. Rank built the house at 1409 Summit around 1900. Marengo Avenue, which runs the entire length of the city, sloping steeply through Monk Hill, was named for Joseph Brent's Marengo ranch, which was, in turn named from Napoleon's victory at Marengo in northern Italy. President James Garfield, whose widow lived in Pasadena, was the inspiration for Garfield Avenue, while Raymond Avenue was the namesake of Walter E. Raymond, owner of the Raymond Hotel. Grand View Street was named for its view of the city, and Summit Avenue because it climbed to the summit of Monk Hill. Elizabeth (originally Cherry) and Howard (Dakota) Streets were named for Elizabeth and John Howard, who lived at Howard and Lake Avenue.

The streets themselves add beauty and interest to the neighborhood. Many of the street trees date to the 1920's and form canopies over the streets, uniting the houses along both sides. Howard and Penn streets feature mature oak trees, while immature oaks line Garfield. Young live oaks grow along Washington. Elizabeth hosts camphor trees, Marengo sports cherry and oak trees, and young ash trees are found along Raymond. In addition to the trees, many streets feature original arroyo stone retaining walls. Beautiful examples are found along Washington, Raymond, and Garfield. Remnants of decorative pillars and retaining walls can be seen in front of houses throughout the neighborhood, including those along Hoard and Summit.

Some of the buildings in Monk Hill date from the 1890's, and their architectural styles range from Victorian Queen Anne and vernacular, to early twentieth-century Mission, Craftsman, and Period Revivals, to 1920's mediterranean and Colonial Revival bungalows, to 1930's Streamline Modern and 1950's International Style. As you walk through the neighborhood, notice how the integration of styles reflects the changing history of the area.

1 La Pintoresca Park and Library, 1925 1930
Washington Boulevard and Raymond Avenue

The site of La Pintoresca (Painter) Hotel, the land was acquired by the City when the hotel burned down. Landscape architects Theodore Payne and Ralph Cornell laid out the park in 1925. Many of the trees and plantings date from the 1880's, when they were part of the grounds of the hotel. The spanish Revival library, designed by Cyril Benett and Fitch Haskell in 1930, complements the 1925 Electric Substation, also by Bennett and haskell, at the northeast corner of the park. Clerestory windows in the central tower illuminate the reading room and circulation desk in the center of the building, which is laid out in a Greek cross plan. The library and park are listed on the National Register of Historic Places.

2. Raymond Avenue Fire Station, 1938
1435 North Raymond Avenue

This 1938 Mediterranean style fire station by Glenn Elwood Smith was a Works Progress Administration project of the New Deal. The large arches providing access for the fire trucks are flanked by iron lanterns, and the building features interesting detailing around the doors and windows. This fire station replaced the original one at the corner of Marengo and Howard.

3. Washington Elementary School 1922
1520 North Raymond Avenue

Arcaded passageways connect the classrooms in this Mediterranean style complex built around landscaped courtyards. Allison and Allison designed the elementary school in 1922 and the junior high school behind it (see #22) to replace the earlier red bric schoolhouse. The first "Home and School League" in California, the forerunner of the PTA, was organized to Washington in 1895.

6. Raymond Peen Court, 1890 1930
1673-1693 North Raymond Avenue

This Mediterranean bungalow court was built around the ca. 1890 home of Elizabeth and William Harbert, the two-story building in the center. Mrs. Harbert was a nationally known suffrage leader. Eleven new units were added to the property in 1930, utilizing the same stylistic elements. Bungalow courts combined the advantages of private homes with the economy of multi-family living. Behind the complex is an underground parking facility. Entered from Penn, it is an innovative solution th the parking problem of a multiple-dwelling unit.

22. Washington Junior High School
1923-1927
195 Grand View Street

The Mediterranean style school complex with its landmark tower and red tile roofs crows the summit of Monk Hill. The main building, designed by Allison and Allison, who designed Royce Hall at UCLA, is built in a square with a landscaped interior courtyard. Entries to the building are marked by formal stairs and arches. The central octagonal tower affords a view of Pasadena in all directions. Additional buildings have been added over the years as well as a bridge across Howard Street, also designed by Allison and Allison. Following an earthquake in 1933, the buildings were reinforced and remodeled by Frederick Kennedy Jr. , in accordance with the original plans.

26. North Pasadena Methodist Episcopal Church and Parsonage
1905 1913
119 121 East Washington Boulevard

Now the Grace United Methodist Church, this unusual 1905 church combines both Mission Revival and Victorian Gothic elements. In addition to the two-story tower, Mission features include the corner treatments and plain stucco walls. Victorian characteristics include the accentuated verticals, high-pitched roofs, bareboards and wooden brackets and trim, and lancet windows. The Craftsman airplane bungalow next door, built in 1913, served as the parsonage for the church. While it is larger than most bungalows, its composition is that of a Craftsman airplane bungalow, with its prominent use of natural material, open porch, and extensive landscaping. The second story, set back from the first, creates a cockpit over the body of the house, giving this style its name.

27. Robincroft Drive Group, 1950-1957
270 272 280 Robincroft Drive

Good examples of California architecture and the 1950's, these duplexes represent the contemporary domestic derivation of the International Style, an architectural tradition which exploited the materials and technology of the time and emphasized the functional aspects of the building. Structural walls have been replaced with window walls expressing the freedom of the skeletal frame. Other characteristics of these style seen here are the minimal use of decoration and the materials used - concrete, glass, and wood.

28. Robincroft Castle, ca 1899
275 Robincroft Drive

This romantic Victorian-Spanish castle atop what was called "Crown Hill" is one of Pasadena's last surviving mansions form the turn of the century. The Castle was designed in the Spanish tradition and landscaped with beautiful gardens and exotic plants as well as a small lake, and was feathered in the Tournament of Roses Souvenir Book in 1910. Jane Bancroft Robinson acquired the site in 1922 and transformed it into a retirement home for Methodist deaconesses and missionaries renaming it Robincroft. The lot, which once extended to Washington Boulevard, Garfield Avenue, Marengo Avenue and Grand View Street, was subdivided, and a number of bungalows were built on the property as a part of Robincroft. Most of these were eventually sold. The complex, which includes later additions, was acquired by a private corporation in 1980 to provide a retirement home for the community.

29. Charleston Terrace Court, 1939
393 East Washington Boulevard

This unique Modern bungalow court applied popular Streamlined detailing of the 1930's to the bungalow court for prevalent in Pasadena. The twelve units are united by a common tree-lined courtyard down the center. Streamlined details include the curved window bays with recessed lighting, smooth stucco walls, pipe railing ornamentation, and decorative mail slots. The sleek surfaces, curved lines, and horizontal emphasis of Streamline Modern celebrated the machine aesthetic, especially transportation machines, during the Depression decade.


Topics similar to or like History of Pasadena, California

City in southern Los Angeles County, California, United States, situated south of downtown Los Angeles. One of the oldest cities in the county and, on May 11, 1888, was the eighth city in California to incorporate. Wikipédia

City in Los Angeles County, California, United States. As of the 2010 census, it had a population of 25,619, up from 24,292 at the 2000 census. Wikipédia

City in the San Gabriel Valley, at the foot of the San Gabriel Mountains in Los Angeles County, California, United States, located 20 miles east of downtown Los Angeles. 46,361 at the 2010 census, up from 44,712 at the 2000 census. Wikipédia

City in Los Angeles County, California, United States, and is one of several cities that constitute the Gateway Cities of southeast Los Angeles County. Incorporated on April 24, 1956. Wikipedia

Suburban city on the eastern edge of Los Angeles County, California, United States, 30 mi east of downtown Los Angeles. In the Pomona Valley, at the foothills of the San Gabriel Mountains. Wikipédia

City located in southeast Los Angeles County, California, United States, 13 mi southeast of downtown Los Angeles. Considered part of the Gateway Cities. Wikipédia

City in Los Angeles County, California, United States. 80,048 at the 2010 census. Wikipédia

City in Riverside County, California, United States in the Greater Los Angeles area. 7,879 at the 2010 census, up from 7,139 at the 2000 census. Wikipédia

City in San Bernardino County, California, United States, 56 miles east of Los Angeles. Located strategically near the Cajon Pass, Interstate 15, Interstate 10, and Metrolink routes. Wikipédia

City in Los Angeles County, California, United States. 21,321, down from 21,486 at the 2000 census. Wikipédia

City in Los Angeles County, California, United States. As of the 2010 census, it had a population of 53,764. Wikipédia

California superior court with jurisdiction over Los Angeles County, which includes the city of Los Angeles. Largest single unified trial court in the United States. Wikipédia

City in Los Angeles County, California, United States. According to the 2010 census, the city had a total population of 54,098, down from 55,266 at the 2000 census. Wikipédia

City in the San Gabriel Valley of Los Angeles County, California, United States. As of the 2010 census, the city had a total population of 33,371. Wikipédia

City in Los Angeles County, California, United States. Home to the Sunset Strip. Wikipédia

City in northern Los Angeles County in the U.S. state of California. The city lies in the Antelope Valley region of Southern California. Wikipédia

City in Los Angeles County, California, United States. 20,256 at the 2010 census, up from 20,046 at the 2000 census. Wikipédia

City in Los Angeles County, California, United States. 32,769 at the 2010 census, up from 31,712 according to the 2000 census. Wikipédia

Most populous county in the United States and in the U.S. state of California, with more than ten million inhabitants. Largest non–state-level government entity in the United States. Wikipédia

Largest city in California. Estimated population of nearly four million people, it is the second most populous city in the United States and the third most populous city in North America (after Mexico City and New York City). Wikipédia

Residential city in Los Angeles County, California, United States. Incorporated on April 25, 1913. Wikipedia

Suburban city in Los Angeles County, California, United States. 105,549 at the 2010 census and an estimated 103,949 in 2019. Wikipedia

City located in southeast Los Angeles County, California, United States. 12,823 at the 2010 census, up from 12,568 at the 2000 census. Wikipédia

City in southeast Los Angeles County, California. Incorporated on May 29, 1959, and is one of Los Angeles County's Gateway Cities. Wikipédia

City located in southeast Los Angeles County, California, in the Los Angeles metropolitan area. Founded in 1906 and incorporated on September 3, 1957. Wikipedia

City in Los Angeles County, California, United States. Smallest city in the county and was incorporated on April 9, 1964. Wikipedia

Los Angeles neighborhood in the Eastside Los Angeles region of Los Angeles County, California. Situated in today's El Sereno on the banks of a stream that was later named Arroyo Rosa de Castilla, which ran east of present-day Guardia and Farnsworth avenues. Wikipédia

City in Los Angeles County, California, United States. Approximately 20 miles east of downtown Los Angeles. Wikipédia


Voir la vidéo: Pasadena, California Timelapse 1885 to 2018 (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Gillespie

    Quelle est la bonne phrase ... super, bonne idée

  2. Mazukinos

    Je pense que tu as tort. Je peux le prouver. Envoyez-moi un e-mail en MP, nous parlerons.

  3. Nikko

    Combien veulent.

  4. Ciaran

    Maintenant, tout est clair, merci beaucoup pour l'information.

  5. Kekinos

    Tout à fait juste! C'est une bonne idée. C'est prêt pour te soutenir.



Écrire un message