Des articles

La colonie musulmane de Luceria Sarracenorum (Lucera)

La colonie musulmane de Luceria Sarracenorum (Lucera)


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La colonie musulmane de Luceria Sarracenorum (Lucera): la vie et la dispersion selon les preuves onomastiques

Par Mario Cassar et Giuseppe Staccioli

Publié en ligne (2010)

Résumé: La vie et la dispersion des musulmans lucérins dans les Pouilles (vers 1220–1300) sont examinées du point de vue onomastique. De nombreux noms musulmans sont enregistrés dans des documents officiels en caractères latins. Ceux-ci ne diffèrent pas beaucoup de ceux rapportés par Salvatore Cusa et de ceux trouvés dans la liste de la milice maltaise de 1419/20. Certains noms lucérins présentent plusieurs variantes qui peuvent être utilisées comme «marqueurs» pour localiser la présence des musulmans après leur dispersion.

La diffusion de noms de famille modernes liés à ces marqueurs confirme les informations des documents angevins, à savoir que les villes de Naples et de Barletta étaient les principaux centres de relocalisation ultérieure des musulmans. Cependant, de grandes concentrations de ces noms se retrouvent également dans les régions du Latium et des Marches.

Introduction: Dans les années 1220, Frédéric II, dans le but d'éradiquer les bouleversements politiques et sociaux en Sicile et de créer une station économique et militaire dans les Pouilles, a commencé à transférer une partie de la population musulmane de Sicile (environ 15 000 à 20 000 personnes) à Lucera , une ville située dans la Capitanata, le coin nord des Pouilles.

Selon Riccardo di S. Germano, les lieux de Sicile asséchés par le transfert des déportés musulmans ont ensuite été occupés par des familles de Celano, ville des Abruzzes, dont la population s'était révoltée, courageusement mais sans succès, contre Frédéric II. D'autres populations musulmanes sont venues à Lucera d'une autre région du règne; en 1249, selon Ibn Khaldūn, l'empereur décida d'expulser les musulmans de Malte, et certains d'entre eux furent également déportés à Lucera. Cependant, la résistance musulmane en Sicile semble avoir été complètement anéantie en 1246; vraisemblablement, Ibn Khaldūn donnait en fait une description partiellement exacte des événements de 1224, lorsque Frédéric II était effectivement en Sicile et écrasait les musulmans siciliens.


Voir la vidéo: LÉTAT SEN PREND À DES ENFANTS MUSULMANS (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Berke

    Ce n'est déjà rien de moins qu'une exception

  2. Tor

    Je suis sûr sur le mauvais chemin.

  3. Hondo

    Le sujet est intéressant, je vais participer à la discussion. Ensemble, nous pouvons arriver à la bonne réponse.

  4. Liam

    Je pense que tu fais une erreur

  5. Sarr

    Vraiment?



Écrire un message